jeudi 11 avril 2013

NE JAMAIS SOUS-ESTIMER LA BOUTONNIÈRE !

Technique de boutonnière 
Été 2004
COLLECTION Hiver 2011-2012 - Photos : Les Productions S I inc.













Mini boutonnière d'enfant, 2012
Mariage dans un vignoble 


La BOUTONNIÈRE, non seulement complète-t-elle élégamment la tenue vestimentaire du marié et des membres de son cortège, elle  joue un rôle d'identifiant lors d'un mariage.  Par son design un plus élaboré tout en restant élégant, on peut facilement distinguer le marié des garçons d'honneur et des autres membres du cortège. Qu'elle soit traditionnelle ou non, je m'assure toujours que celle du marié soit unique et originale, assemblée simplement avec une ou deux fleurs qu'on retrouvera dans le bouquet de la mariée.  Avec ou sans feuillage,  Un petit accessoire tel que fil métallique, perle ou coquillage, celle-ci se transformera en petit bijou que le marié portera fièrement et qu'il souhaitera conserver. Généralement, les boutonnières des garçons d'honneur sont semblables mais différentes de celle du marié.  
En 2011, lorsque j'ai créé ma collection Hiver 2011-2012 dans le cadre d'un Salon de la Mariée.  Je n'avais alors aucune paramètre, aucune contrainte, ni restriction.  J'ai choisis des fleurs autres que celles qu'on voit généralement, soit la rose et l'orchidée.  J'ai voulu créer des boutonnières délicates et élégantes en jouant avec quelques accessoires afin d'obtenir un look plus actuel.  Après avoir diffusé ma collection dans un album de ma page Facebook, à ma grande surprise, ma collection fut publiée dans un magazine sur l'Art Floral en Italie.  Puis en Angleterre, en France et sur plusieurs blogues en Europe.   Jamais je n'aurais cru que ces petites boutonnières toutes simples allaient connaître un tel intérêt et... faire le tour du monde ! 
Ma conclusion, ne jamais sous-estimer la boutonnière ! LOL !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire